Il y a quelques jours, je discutais avec une charmante petite dame, qui aimait beaucoup les chiens - ce qui nous fait au moins un point commun, sauf que moi je me force un peu, j'avoue :)

"Mon Père, vous comprenez, je ne supporte pas que l'on fasse de mal aux animaux !
- Ah mais, chère Madame, que je vous comprends ! Je suis parfaitement d'accord avec vous, ça n'est pas digne d'un homme de faire souffrir inutilement un animal !"
S'ensuivit une discussion sur les droits de l'homme et les droits de l'animal, sur le mal que peut faire un animal et la nécessité de l'éliminer dans ces cas-là, qu'elle ne nia pas, et ce qui devait arriver arriva :
"En même temps, cher Père, quand je vois ce que certains hommes - ces montres ! - sont capables de faire... les animaux, eux, au moins, ils le font par instinct, ils ne le font pas exprès. Je ne comprends pas comment on ne rétablit pas la peine de mort pour tous ces criminels innommables qui ont fait souffrir tant d'innocents...
- Ah mais, chère Madame, que je vous comprends ! Mais..."